Qwiki invente le futur

Cette start up a gagné le premier prix TechCrunch Disrupt après avoir montré une vidéo et un prototype d’app Iphone qui va sans aucun doute révolutionner notre quotidien (etlà je pèse mes mots!).

L’entreprise fondée par Doug Imbruce et Louis Monier (français, fondateur d’Alta Vista) a donc pour vocation de changer radicalement  la façon dont nous recherchons les informations sur le web. C’est une combinaison de texte, vidéo, image, géolocalisation, etc. dans une même interface.  Le logiciel Qwiki a été conçu pour fonctionner aussi bien sur le web que sur des devices mobiles. Au final, ce n’est pas la recherche, mais les résultats de recherche qui sont incroyables !

Après m’être inscrit à la version béta, j’ai reçu un mail contenant un message clair : « Our goal is to forever improve the way the world gets information« .

Je ne sais pas quel fut leur point d’entrée pour ce projet :

_ le nombre de data toujours plus important qui noie les recherches des internautes

_ la passivité des internautes qui souhaitent qu’on leur apportent de plus en plus les informations, et ce, sur une interface unique

_ le besoin des internautes de faire plusieurs choses à la fois

Quoi qu’il en soit, quand je me suis penchée de plus près sur le concept, je ne fus pas déçue !

Qwiki est une plateforme qui effectue des recherches en temps réel pour ressortir un résultat de recherche illustré et même sommenté sur n’importe quel sujet.  C »est un processus technique où l’humain n’intervient pas. Selon les fondateurs c’est un mariage entre l’art et la science.

En effet, après avoir lancé une recherche, Qwiki parle et indique tout ce que l’internaute doit savoir au sujet de l’élément recherché, montre les choses principales. Il propose également d’aller plus loin et d’accéder à une quantité plus importante d’informations. Les données viennent de Wikipédia, des réseaux sociaux, etc.

Qwiki agrège donc des millions de data pour les ressortir au end user de façon visuelle et audio, avec une vision futuriste du multimédia : tout peut cohabiter simplement pour faire ressortir une information claire à l’internaute.

Les fondateurs appellent ceci « Information Experience » que l’internaute peut voir et s’approprier.

voici un exemple sur Ipad:

L’approche visuelle, l’interactivité de l’interface, le design simple,  etc. Tout est mis en oeuvre pour simplifier la découverte : C’est une nouvelle façon de présenter l’information et donc une future nouvelle façon de consommer de l’information ! Les opportunités sont illimités. Brillant !

Tout cela est génial car très futuriste. Mais cela nous amène une fois encore se poser des questions quand à notre e-reputation. En effet, si chacun de nos faits et gestes sont conservés dans le cyber espace et potentiellement resservis via des plateformes de ce type, nous devrions faire attention au contenu nous concernant et non plus seulement se focaliser sur les règles de référencement Google. Dorénavant, tout contenu , même multimédia devient lié à notre personne et peut ressortir à n’importe quel moment.