Digital Mum, un concept deplaisant

Vous connaissez sans doute le concept de la ménagère de moins de 50 ans chère à nos amis publicitaires?

Dans votre esprit elle ressemble à ca?

Et bien dîtes adieu à Germaine, et bienvenue à la Digital Mum!

Qui est elle?
C’est une femme, active, avec enfant qui se connecte au moins une fois par semaine sur internet. Elle n’a pas peur du e-commerce et des réseaux sociaux et reste ouverte aux autres médias .
Bref, c’est une femme comme les autres!

Cette « nouvelle cible » existait déjà, mais il fallait la nommer expressément.
Avouez que Digital Mum, c’est tout de même plus sympa que ménagère de moins de 50 ans non? µ
C’est plus hype. (Et moins péjoratif faut avouer!)

WebMediaGroup et KR Media sont les deux premières agences a avoir conceptualisé cette cible de Digital Mum et à étudier précisément leurs comportements d’achats on line. Médiamétrie intégre donc également cette nouvelle cible dans ces tris statistiques. Il faut noter que selon l’étude, les digital mums représentent en France 17% de la population des 15 ans et plus, soit 8,7 millions.

Je pense que ce concept est intéressant dans l’idée. Toutefois, je reste un peu sceptique.
En effet, quelle femme aujourd’hui n’utilise pas internet? Cette femme là, est elle si différente d’une maman qui utilise internet?

Je pense que l’erreur est de considérer cette cible comme un sous-groupe de la cible féminine.
Des critères de ciblage sociaux démographiques , ou des critères d’accessibilité aux outils technologiques, me semblent plus appropriés que la distinction par le fait d’être une femme et d’être mère comme point de départ.
Sans jugement péjoratif, je pense qu’habiter Paris ou au fin fond de la Creuse, d’avoir 45 ans ou 25 ans, etc. sont des éléments bien plus déterminants dans nos comportements que le simple fait d’être une mère active.

Et vous, qu’en pensez-vous?

 

Retrouvez l’étude de WebMediaGroup ici: http://www.digitalmums.fr/etude-digital-mum-fevrier-2011/