ASW, the upperclass network

Vous idolâtrez les célébrités? Vous ne manquez pas d’acheter Closer toutes les semaines pour voir ce qui s’est passé dans la vie des people? Vous rêvez d’être riche? Et même que vous avez toujours rêvé d’être une princesse?

OK, alors là, je ne peux rien pour vous….

On n’est pas tous nés sous une bonne étoile. Moi-même je n’ai pas non plus eu la chance d’avoir un papa Duc ou PDG d’une boîte du CAC 40.

Mais si comme encore quelques mortels vous vous demandez simplement:  Comment être trendy? Comment devenir snob? Arrêtez tout, j’ai enfin LA réponse.
RDV sur le premier réseau social vraiment huppé: A Small World.
Alors quoi? si tu n’es pas sur ASW avant tes 30ans, tu as raté ta vie?
C’est ce que j’ai voulu vérifier.

Les personnes cibles du réseau: des Showoffs, des célébrités, des jet setters, et des gens qui ne souffrent pas vraiment de la crise.

Cette plateforme communautaire est véritablement le facebook des VIP, ambiance Gossip Girl, Champagne & caviar, vacances à Saint-Moritz et balade en Maybach. Lancé en mars 2004 par Erik Wachtmeister, un banquier de chez Lehman Brothers, aSmallWorld est de loin le plus hype des réseaux on line.

Ce réseau ne fonctionne que par invitation, ce qui lui permet de garantir le côté private et exclusif.
Ce site est plutôt bien fait quand on sait l’utiliser, même si de prime abord l’ergonomie n’est pas leur fort. Tout comme les réseaux sociaux sur lesquels nous passons beaucoup de temps du type Facebook, ASW fonctionne avec des profils, des contacts, des forums,etc.
Seulement là, à la différence de Facebook, on ne vient pas se vanter qu’on est Fan des  rillettes Bordeau Chesnel.
On est dans un monde « select » ouvert à des personnes bien implantées d’un point de vue professionnel, well educated, etc. Alors on parle d’art, de boulot, de soirées inoubliables, de loisirs insolites et surtout beaucoup de voyages.

ASW vous propose donc aussi façon cross selling, les people qu’il est possible que vous connaissiez. Le réseau reprend l’idée que dans le monde, tous les individus sont séparés des autres via seulement 6 individus intermédiaires, le fameux concept du « Six Degrees of separation« .

Vu le nombre de contacts dans mon réseau, on voit bien que pour l’instant je me tape un peu l’incruste dans la jet set.
Au départ, je suis arrivée avec beaucoup de préjugés. Je m’attendais à ne trouver que des gens ultra superficiels et sans le côté Open minded puisqu’on part du principe que tous les gens se ressemblent dans ce petit monde.
J’ai finalement eu l’opportunité d’entrer en contact avec des gens plutôt ouverts et très sympathiques et ce, dans le monde entier.

Même si au départ, je n’avais rien à faire de particulier sur ce réseau (puisqu’hors cible), je n’ai pas eu pour antant envie d’y faire n’importe quoi et de tout prendre à la légère. Déjà, le côté anonyme est banni, ce qui fait qu’on sait exactement à qui on s’adresse et l’on s’exprime en son nom propre. Par ailleurs, il faut savoir que si une personne dérive en importunant des gens, en demandant à des gens qu’elle ne connait pas d’être en contact, etc… La sanction est immédiate: adieu ASW…

Bon ok, il faut avouer qu’être présent sur ce site constitue un bon trip d’égo.  Mais on peut dire que je fus agréablement surprise que les gens soient aussi acceuillants et peu avares de conseils pro et de réseautage. Certes, j’ai des préoccupations différentes des autres membres. Ma VDM dans mon 23m2 parisien est loin de leurs intérêts communs:  le polo, le golf, les yachts, etc. Mais j’ai découvert un environnement fait d’ouvertures professionnelles et amicales.

On notera aussi en conclusion que ce réseau est une aubaine pour les communicants et marketeux.
Infiltrer les forums va leur permettre de découvrir les vrais insights de la fameuse cible CSP++ ;-) , quand aux annonceurs (en ce moment les montres TUDOR), ils ont enfin la possibilité de toucher leur cible de prédilection de façon efficace.

Bref, ASW, une affaire en or 24 carats à suivre.

10 Commentaires

  1. Je suis bien dég de pas avoir été invité !!
    mais raconte nous comment tu as fait !
    nous aussi on veux devenir young, trendy and famous en passant par les égouts de ASW !!! ;-)

  2. je ne peux dévoiler tous mes petits secrets… Je vais donc conserver cette part de mystère que doit posséder une happy few!

  3. Qui aujourd’hui n’a pas son réseau social ?! ^^ Au moins celui ci s’appuie vraiment sur le côté réseautage, alors que facebook et autres c’est plus vraiment ça… :$

  4. Bonjour!
    C´est sympa ton post :)
    Passe un bel dimanche…
    Amitiés!
    Elisa, Argentine

  5. ASW, c’est formidable pour aller déguster une coupette de Roederer avec Gudrün et Helga Von … quand par hasard nous nous retrouvons à Gstaad, Aspen ou Monaco!
    A part ça, c’est un peu dans Second Life, on s’y ennuie ferme. Mais entre soi. C’est teeeeeeeellement plus chic, le spleen des gens chics. On peut nfin parler des MPR (Mega Problèmes de Riches) sans s’attirer les lazzis et quolibets des gueux!! lol
    A part ça…

  6. Hé, on a le droit de dire qu’on est fan des rillettes Bordeaux Chesnel en pot or 24 carat ou pas, sur ce site hyper hype ?

  7. C’est une sorte de botins mondains des temps modernes…
    Je viens juste de découvrir ton blog, j’ai lu seulement deux articles et du peu que j’ai lu j’aime beaucoup. Je reviendrais te lire avec plaisir

    Amitiés

    Anne Charlotte

  8. Avoir été harcelé par un type, qui se trouve être un CEO, et après l’ avoir demandé d’ arrêter de m’ écrire et lui avoir rappelé que je peux le reporter, me voila, virée d’ ASW sans aucune explication!!! Et bien merci, je n’ y retourne pas!!:)

Trackbacks

  1. Les sites de rencontres, pour le meilleur et pour le pire « Mamzellecha's Blog
  2. Les sites de rencontres, pour le meilleur et pour le pire « Mamzelle Cha

Laissez un commentaire